Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / «Ne laissez pas votre téléphone vous aveugler»

«Ne laissez pas votre téléphone vous aveugler»

L’Agence wallonne pour la Sécurité routière (AWSR) mène pendant tout le mois de mai une campagne de sensibilisation aux risques liés à l’utilisation du téléphone au volant. Malgré la généralisation des systèmes de « kit mains libres » (Bluetooth), 1 Wallon sur 5 (18%) téléphone encore avec son GSM en main au volant. Et les chiffres sont plus interpellants encore s’agissant de l’envoi de messages (SMS ou emails) avec 1 Wallon sur 4 qui avoue le faire au moins occasionnellement (24%).

L’étude de l’AWSR révèle un phénomène particulièrement récent : la participation à des visioconférences en conduisant. 1 conducteur wallon sur 20 reconnait le faire au moins occasionnellement. La proportion augmente à 1 sur 6 pour ceux qui exercent une profession de cadre. Or, cette pratique est particulièrement risquée car non seulement, elle mobilise toute l’attention du conducteur en l’obligeant à se concentrer sur la réunion pour suivre les discussions et éventuellement y intervenir, mais en plus elle accapare son regard. En pratique, même si l’appareil est fixé à la voiture, le conducteur n’est plus du tout connecté à la route et n’est donc plus à même d’anticiper ce qui peut y survenir.

Quels risques ?

Même s’il est placé dans un support adapté, consulter son téléphone au volant implique de quitter la route des yeux. Quand on lit un court sms à 120 km/h, on ne regarde plus la route pendant environ 6 secondes, ce qui représente 200 mètres parcourus les yeux fermés. Même si le téléphone est utilisé lors d’un embouteillage ou à l’arrêt à un feu (ce qui est interdit), les risques d’accident sont multipliés au minimum par 3 pour un appel, et par 10 pour l’envoi d’un message.

Pour se protéger eux-mêmes mais également pour protéger les autres, l’AWSR invite tous les Wallons à rester connectés à la route.

Plus d'infos : lien vers la campagne de l'AWSR.