Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Tourisme / Historique de la Commune
Actions sur le document

Bref historique de la Commune

a) Fusion des communes

L’actuelle commune de Vaux-sur-Sûre résulte de deux fusions :
 
  • La première fusion fut volontaire :
 
Durant la législation 1964-1970, les bourgmestres des communes de Vaux-lez-Rosières, Morhet et Nives portent à la réflexion de leurs conseils communaux respectifs, un projet de fusion des trois communes.
Après de nombreuses négociations, menées par les bourgmestres et le secrétaire communal (le secrétaire communal de l’époque exerçait ses fonctions en cumul dans chacune des 3 anciennes communes), les conseils communaux s'accordent sur quatre grandes décisions :
- fusionner les trois entités;
- installer le centre administratif dans la commune de Vaux-lez-Rosières;
- construire une nouvelle maison communale;
- dénommer la nouvelle entité: "Commune de Vaux-sur-Sûre".
 
 
Cette fusion spontanée fut officialisée par l’arrêté royal du 20 juin 1970 et fut effective à la date du premier janvier 1971.
  
  • La deuxième fusion fut obligatoire :
Par arrêté royal du 17 septembre 1975 et à l'initiative de Mr Joseph MICHEL, Ministre de l’Intérieur de l'époque, sont fusionnées les communes de Vaux-sur-Sûre, Hompré, Juseret et Sibret (en partie). En effet, pour ce qui est de la commune de Sibret, il y a eu une rectification des limites du territoire en ce qui concerne les sections de Senonchamps et de Isle-le-Pré qui furent rattachées à la ville de Bastogne.
 
La nouvelle entité ainsi fusionnée conserva le nom de Vaux-sur-Sûre, et devint effective à la date du 1er janvier 1977.
 

b) Les armoiries communales

Le Conseil communal, réuni en date du premier juillet 1982,
- sur base d’éléments historiques importants en vue d’obtenir la reconnaissance d’armoiries anciennes, et
- sur base de l’étude et des renseignements fournis par Mr l’Abbé Henri JACOB, auteur des ouvrages "Le seigneur de Cobreville en la prevôte d’Ardenne (1400-1836)" et "Paroisse d’Ardenne ( VIIIème – XXème siècle)",
a sollicité la reconnaissance ou concession des armes de Cobreville pour lui servir de sceau communal.
Autorisation :
Par délibération de l'Exécutif de la Communauté française du 11 décembre 1991 et par arrêté signé le 18 décembre 1991, Mr Valmy FEAUX, Ministre-Président de l'Exécutif de la Communauté Française , autorise la commune de Vaux-sur-Sûre à faire usage d'armoiries particulières et d'un sceau ci-après décrit :
 
 
Armoiries : d'or à la face d'azur chargée de trois coquilles du champ, et accompagnée en chef de trois merlettes de sable rangées et en pointe de deux couleuvres du même passées en sautoir;
 
 
Sceau : le sceau reproduit les armoiries ci-dessus.