Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Commune / Autres services / Environnement / Réseau de distribution d'eau
Actions sur le document

Réseau de distribution d'eau

Pression sur le réseau de distribution et appareils domestiques

Les distributeurs d’eau, la SWDE en l’occurrence ici à Vaux-sur-Sûre, sont tenus de garantir une pression statique minimale au point de fourniture (compteur) chez leurs clients.

Le législateur (Code de l’eau - Art. R. 270 bis) a fixé cette pression minimum à 2 bars ainsi d’ailleurs que la pression maximum à 10 bars.

La pression de l’eau est proportionnelle à la différence d’altitude entre le niveau d’eau dans la cuve d’un réservoir ou d’un château d’eau et l’endroit où on la mesure (10 mètres de différence d’altitude équivalent à 1 bar de pression). Dans une même commune, il arrive donc d’enregistrer des pressions différentes selon l’ouvrage d’alimentation du réseau (parfois plusieurs ouvrages dans une même commune) et selon la différence d’altitude entre l’ouvrage et l’immeuble desservi. Le relief de notre région étant fortement vallonné, il est donc normal que, pour une alimentation au départ du même château d’eau, par exemple, la pression soit plus faible pour les maisons situées à une altitude élevée et inversement.

La pression fluctue également selon la sollicitation du réseau de distribution par les consommateurs par un phénomène physique inévitable appelé « pertes de charge ».

Pour garantir une pression minimum en tous points du réseau, il est nécessaire, selon les lieux, que la pression soit élevée aux points bas.

Impact éventuel sur les chauffe-eaux et boilers

En général, la soupape de sécurité de ces différents appareillages est préréglée en usine et se déclenche au-delà d’une pression de 6 bars. La soupape libère alors une certaine quantité d’eau pour faire chuter la pression dans l’installation.

Attention toutefois, un dysfonctionnement de cette soupape peut engendrer de fortes consommations qui peuvent se traduire par une augmentation parfois très importante de la facture. Il convient dès lors d’assurer une surveillance régulière de ce dispositif.

Quant à l’éventuelle responsabilité du distributeur d’eau sur des dégâts provoqués à une installation par la pression d’eau distribuée, le Code de l’eau précise : Art. D.206. « Les propriétaires et les usagers sont tenus de prendre les dispositions nécessaires pour protéger leurs installations contre tous les accidents pouvant résulter d'une variation de la pression ou de la suspension momentanée du service »

Quelques conseils :

  • Lorsque la pression statique mesurée au compteur est proche ou supérieure à 6 bars, il est conseillé d’installer un réducteur de pression.Il se place par un plombier, aux frais du client sur l’installation privée, après le compteur.
  • La pression idéale en sortie de réducteur est 3 ou 4 bars.
  • Pour connaître la pression chez lui, le client peut placer un manomètre sur son installation privée, après le compteur. Il disposera ainsi de l’information à tout moment.
  • Pour éviter toute mauvaise surprise, il faut faire en sorte que l’échappement de la soupape de sécurité d’un appareil soit toujours visible pour en permettre la surveillance aisée et déceler une fuite le plus tôt possible.

Réseau d'eau